Le vénézuéla

Gastronomie

Elle reflète la diversité des cultures. Le plat national est le pabellon criollo, viande de bœuf émincée en sauce à l’oignon, accompagnée de riz, haricots rouges et banane plantain.

Sur la cote caribéenne, vous gouterez le filet de dorade, la darne de sierra, la soupe de poissons ou fruits de mer, la cazuela (fricassée) de fruits de mer.

Dans le Caura ou le Delta de l’Orénoque, le poisson de rivière est à l’honneur préparé en sauce ou frit.

Dans les Llanos, les parrilladas de bœuf, porc et volailles s’accompagnent de salades de crudités, riz et frites.

Au Venezuela, on trouve du pain, mais c’est l’arepa, galette de mais et empanada, beignet de mais fourré à la viande, fromage et légumes que l’on mange à chaque coin de rue.

Les marchés locaux regorgent de légumes et fruits de toutes sortes, vous pourrez à tout moment de la journée siroter un délicieux jus de fruit tropical (mangue, goyave, banane, orange, corossol, papaye…)

Pour les amateurs de thé, nous conseillons d’emporter avec vous quelques sachets, le thé est rarement proposé au Venezuela.

L’eau servie à table est toujours une eau filtrée et/ou de source et l’on trouve partout des bodegas vendant de l’eau minérale.